Pépinière : Etape 10 - Récupération de greffons

Publié le par Sébastien et Virginie

le verger de Bernadette et les greffons prélevés chez Michel.
le verger de Bernadette et les greffons prélevés chez Michel.

le verger de Bernadette et les greffons prélevés chez Michel.

Nous avons commencé à récupérer des greffons selon notre sélection faite pour notre futur verger.

Il y a près de 70 variétés différentes à trouver. Nous avons diverses sources pour trouver ces greffons et que cela prend beaucoup de temps.

  1. Nous avons tout d'abord été voir Daniel à Rosporden, après avoir trouvé une annonce sur le Bon Coin. Nous avons été le voir, visiter son verger. Il nous a donné des greffons de Poiriers et de Pommiers. Nous le remercions bien.
  2. Nous avons ensuite contacté plusieurs personnes via le site Fruitiers.net, qui est une bourse d'échange entre passionnés. La première personne à nous avoir donné des greffons est Michel à Plogastel St Germain. Il nous a accueilli chez lui hier matin, dans la fraîcheur hivernale. Il est un des tous premiers à avoir créer ce site internet avec une bande de greffeurs des 4 coins de la France, à l'époque, qui échangeaient via internet. Aujourd'hui il y a beaucoup beaucoup de monde; pour notre plus grand bonheur. Il nous a donné une belle quantité de greffons de pruniers, poiriers, pommiers, cerisiers et......3 variétés de Nashi. Ce sera l'occasion d'en avoir dès maintenant. Merci beaucoup à lui. Nous allons continuer pendant le mois de février à contacter des personnes via ce site.
  3. troisième source : nous nous occupons de l'entretien du verger de Bernadette à Landéda. En échange nous avons eu du bambou pour faire les tuteurs et prélèverons des greffons de poiriers, pommiers, cerisiers et pruniers. Nous la remercions chaleureusement.
  4. Claude à Landéda nous offre la possibilité de prendre des greffons avant sa taille de mars dans une bonne dizaine de pommiers qui correspondent presque tous à ceux que nous recherchons. Merci grandement à lui. Il nous a aussi fourni 5 variétés de Saule Osier.

Pour le stock des greffons, nous avons mis 2 méthodes en place. Une partie en jauge dans un mélange terre-sable, au Nord. Une partie dans des sacs hermétiques au frigo, après y avoir mis un papier absorbant et un peu d'eau. Le but est de conserver leur état de fraîcheur, alors qu'ils sont au repos, jusqu'à leur greffage en mars.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article